Catégorie A : les ingénieurs

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Ingénieur subdivisionnaire (10)
- Ingénieur divisionnaire principal (7)
- Ingénieur en chef de 1ère catégorie 2ème classe (8)
- Ingénieur en chef de 1ère catégorie 1ère classe (4)
- Ingénieur en chef de 1ère catégorie hors classe (3)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

Ingénieur subdivisionnaire :

concours externe sur titres avec épreuves, ouvert

- aux candidats
titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un diplôme ou titre scientifique ou technique reconnu équivalent visé par l’État
sanctionnant une formation d’une durée au moins égale à 5 années d’études supérieures après le baccalauréat et
homologué au niveau I-II suivant la procédure définie par le décret n° 72-279 du 12 avril 1972 relatif à l’homologation
des titres et diplômes de l’enseignement technologique,
- ainsi qu’aux candidats ayant suivi une formation à l’étranger
d’une durée au moins égale à 5 années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une
commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie
française.

Ingénieur en chef de 1ère catégorie :

concours externe sur titres avec épreuves, ouvert

- aux candidats titulaires de l’un des diplômes figurant à l’annexe I
du décret n° 90-722 du 8 août 1990 modifié fixant les modalités d’accès et les modalités d’organisation des concours
pour le recrutement des ingénieurs territoriaux,
- ainsi qu’aux candidats ayant suivi une formation à l’étranger d’une durée
au moins égale à 5 années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une commission
d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les ingénieurs exercent leurs fonctions selon leur spécialité dans le domaine de l’ingénierie, de l’architecture,
de l’urbanisme, de l’aménagement rural ou urbain, de l’environnement, de l’agriculture, de l’informatique ou de tout autre
domaine à caractère scientifique ou technique entrant dans les compétences de l’administration de la Polynésie
française .

Ils sont chargés suivant le cas de la gestion d’un service technique, d’une partie de service ou même d’une section de
service à laquelle sont confiées les attributions relevant de plusieurs services techniques.

En outre, ils peuvent occuper l’emploi de directeur d’un établissement public de la Polynésie française.