Catégorie A : les conseillers socio-éducatifs

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Conseiller socio-éducatif de 2ème classe (12)
- Conseiller socio-éducatif de 1ère classe (6)
- Conseiller socio-éducatif principal (5)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures ;
- titre ou diplôme reconnu équivalent par décret ;
- formation dans le domaine socio-éducatif à l’étranger d’une durée au moins égale à trois années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les conseillers socio-éducatifs peuvent être associés à l’élaboration de projets thérapeutiques, éducatifs ou pédagogiques mis en œuvre dans les services et les établissements publics de la Polynésie française. Ils ont pour mission d’encadrer notamment des personnels sociaux et éducatifs du service ou de l’établissement public.

Ils sont chargés, en collaboration avec les équipes soignantes et éducatives, de l’éducation et de l’encadrement des enfants et des adolescents handicapés, inaptes ou en danger d’inadaptation, ainsi que de l’encadrement des adultes handicapés, inadaptés, en danger d’inadaptation ou en difficulté d’insertion. Ils définissent les orientations relatives à la collaboration avec les familles et les institutions.

Les membres du cadre d’emplois peuvent occuper des emplois de responsables de circonscription et de conseillers techniques.

Les responsables de circonscription sont chargés, dans leur circonscription d’action sanitaire et sociale, de définir les besoins et de mettre en œuvre la politique de la Polynésie française dans les secteurs qui sont de leur compétence, en matière sanitaire et sociale, et d’encadrer ou de coordonner l’action des agents de la Polynésie française travaillant dans le secteur sanitaire et social.

Les conseillers techniques sont chargés sous l’autorité des responsables de l’action sanitaire et sociale de la Polynésie française de définir les besoins et de mettre en œuvre la politique du territoire dans les secteurs qui sont de sa compétence en matière sanitaire et sociale et d’encadrer, le cas échéant, l’action des responsables de circonscription.