Accueil > La fonction publique > Organisation locale > La filière santé > Catégorie A : Les praticiens hospitaliers territoriaux exerçant dans les (...)

Catégorie A : Les praticiens hospitaliers territoriaux exerçant dans les établissements publics hospitaliers de la Polynésie

  • Grade (nombre d’échelons) :

- Praticien hospitalier (13)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- être titulaire du diplôme d’État français de docteur en médecine, de pharmacien, ou de docteur en pharmacie et satisfaire à l’une des conditions évoquées ci-dessous :

- être chef de service de centre départemental de transfusion sanguine, et compter au moins deux ans de services effectifs en cette qualité ;
- avoir été reçu au concours de type III de praticien hospitalier (décret modifié n° 84-131 du 24 février 1984) ;
- être médecin titulaire du diplôme permettant l’exercice de la
profession et avoir passé avec succès le concours sur épreuves anonymes, et épreuves de titres, travaux et services rendus de type IV métropolitain ;
- être médecin ou pharmacien titulaire du D.E.S. ou d’un C.E.S. et avoir deux ans de pratique professionnelle dans un établissement public hospitalier ;
- être ancien praticien hospitalier contractuel et ayant à ce titre trois (3) ans au moins d’ancienneté ;
- être titulaire de la capacité d’aide médicale urgente (C.A.M.U) ou de la capacité de médecine d’urgence ou, à défaut, justifier de deux années d’exercice professionnel à temps plein, après l’obtention du diplôme d’État de docteur en médecine, dans des services agréés pour l’accueil et la prise en charge des urgences (service d’aide médicale urgente, service mobile d’urgence et de réanimation et service d’accueil des urgences) ;
- l’ancienneté de services requise pour faire acte de candidature est appréciée à la date de clôture des inscriptions. Seules les périodes de service effectif, en l’une ou plusieurs des qualités mentionnées ci-dessus, sont prises en compte pour le calcul de l’ancienneté. Les durées de service mentionnées ci-dessus doivent avoir été effectuées à temps plein, les services effectués à temps partiel étant pris en compte au prorata de leur durée. Pour le calcul de la durée de service requise, un même praticien peut faire entrer en ligne de compte plusieurs fonctions énumérées au présent article.

  • Fonctions :

Les praticiens hospitaliers territoriaux ont pour mission d’assurer les actes médicaux de diagnostic, de traitement,
de soins d’urgence dispensés par les établissements publics hospitaliers.

Ils peuvent participer :

- à des actions d’enseignement, de prévention et de recherche ;

- à des activités présentant un caractère d’intérêt général exercées une demi-journée par semaine.

Après accord du directeur de l’établissement public hospitalier, ils peuvent, en outre, consacrer une demi-journée par semaine à des activités extérieures à leur établissement d’affectation à condition que ces activités présentent un caractère général au titre des soins, de l’enseignement ou de la recherche.

Cette activité peut donner lieu à rémunération. Une convention entre l’établissement public hospitalier et les collectivités et organismes concernés définit les conditions d’exercice et de rémunération de cette activité.

- aux tâches de gestion qu’impliquent leurs fonctions.