Accueil > La fonction publique > Organisation locale > La filière santé > Catégorie A : les praticiens hospitaliers exerçant dans les structures (...)

Catégorie A : les praticiens hospitaliers exerçant dans les structures hospitalières publiques de la Direction de la santé

  • Grade (nombre d’échelons) :

- Praticien hospitalier territorial (13)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- être titulaire du diplôme d’État français de docteur en médecine, de pharmacien, ou de docteur en pharmacie et satisfaire à l’une des conditions ci-dessous :

- avoir été reçu au concours de type I, II, III ou IV de praticien hospitalier ;
- être ancien praticien hospitalier contractuel et ayant à ce titre trois (3) ans au moins d’ancienneté ;
- être médecin ou pharmacien titulaire d’un CES ou DES ;
- être titulaire de la capacité d’aide médicale urgente (C.A.M.U) ou de la capacité de médecine d’urgence ou, à défaut, justifier de deux années d’exercice professionnel à temps plein, après l’obtention du diplôme d’État de docteur en médecine, dans des services agréés pour l’accueil et la prise en charge des urgences (service d’aide médicale urgente, service mobile d’urgence et de réanimation et service d’accueil des urgences).

  • Fonctions :

Les praticiens hospitaliers des structures hospitalières publiques de la direction de la santé ont pour mission :

- d’assurer les actes médicaux de diagnostic, de traitement, de soins d’urgence dispensés par les structures hospitalières publiques ;

- de participer à la protection de la santé publique en matière de prévention ;

- d’assurer la formation et l’enseignement professionnel des personnels médicaux et paramédicaux, conformément à la réglementation en vigueur ;

- d’assurer des gardes, en plus du service normal, conformément à la délibération n° 96-174 APF du 19 décembre 1996 susvisée.

Ils peuvent participer aux programmes de recherche.

Les praticiens hospitaliers réalisent, par tous les moyens mis à leur disposition, les objectifs de santé publique déterminés par les pouvoirs publics.

Ils sont chargés d’animer, de coordonner, de mettre en œuvre et de contrôler les activités concourant à la réalisation des objectifs de santé publique.

Ils peuvent être amenés à participer aux actes de gestion qu’impliquent leurs fonctions.