Accueil > Concours de recrutement > Concours 2018 > Assistant d’éducation artistique de catégorie B

Assistant d’éducation artistique de catégorie B

Arrêté de résultats du concours externe, sur titres avec épreuves, pour le recrutement de 6 assistants d’éducation artistique de catégorie B

Sont déclarés admis au concours externe, sur titres avec épreuves, pour le recrutement de 6 assistants d’éducation artistique de catégorie B relevant de la fonction publique de la Polynésie française, les candidats dont les noms suivent (dans l’ordre de mérite) :

POUR LE DOMAINE ARTS POLYNESIENS :

Dans la spécialité « Arts du spectacle », discipline « Chant traditionnel »
- Sur la liste principale d’aptitude :
Madame TEUA épse TUPORO Myrna.

- Sur la liste complémentaire d’aptitude :
Monsieur TEISSIER Mike.

Dans la spécialité « Arts du spectacle », discipline « Danse »
- Sur la liste principale d’aptitude :
Madame URIMA Vaehakaiki.

- Sur la liste complémentaire d’aptitude :
Monsieur MAHINUI Toanui ;
Madame RAVEINO Hinavai.

Dans la spécialité « Métiers d’art », discipline « Gravure »
- Sur la liste principale d’aptitude :
Madame AKA Heiata.

Dans la spécialité « Métiers d’art », discipline « Sculpture »
- Sur la liste principale d’aptitude :
Madame VAITOARE épse NANAI Hihirau ;
Madame REY Tevaite.


Epreuve d’admissibilité n°2 en discipline Danse

L’épreuve d’admissibilité consiste en la réalisation par le candidat d’une chorégraphie sur un « pehe otea » et d’une chorégraphie sur un « aparima » sur un thème imposé.
Le choix de la musique du ’ote’a et du ’aparima est libre.
Les paroles du ’aparima sont obligatoirement écrites dans une langue vernaculaire polynésienne, avec leur traduction en langue française.


Epreuve d’admissibilité n°2 en discipline Chant traditionnel

L’épreuve d’admissibilité consiste en une interprétation de deux morceaux figurant sur la liste des morceaux proposés. Sur ces deux morceaux, le premier est imposé et le second est laissé au choix du candidat.

Pour le morceau libre : la voix du perepere (pour les femmes) ou la voix du maru teitei (pour les hommes) serait appréciée.

- Morceau libre n° 1
Tarava tahiti, pupu himene no Tautira

- Morceau libre n° 2
Tarava raromata’i, pupu himene Vaihoataua

Pour le morceau imposé : le candidat peut utiliser son corps, les expressions de son visage, ses mains et ses pieds pour battre la mesure pour soutenir son pata’uta’u. Le candidat est lui-même chorégraphe de son pata’uta’u. Il peut utilisé un instrument ou être accompagné d’un musicien.