Accueil > La fonction publique > Organisation locale > La filière socio-éducative, sportive et culturelle

La filière socio-éducative, sportive et culturelle

Catégorie A : les psychologues

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Psychologue de 2ème classe (12)
- Psychologue de 1ère classe (6)
- Psychologue principal (5)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en psychologie ;
- candidats ayant suivi une formation en psychologie à l’étranger d’une durée au moins égale à 5 années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les psychologues exercent les fonctions, conçoivent les méthodes et mettent en œuvre les moyens et techniques correspondant à la qualification issue de la formation qu’ils ont reçue. A ce titre, ils étudient, au travers d’une démarche professionnelle propre, les rapports réciproques entre la vie psychique et les comportements individuels et collectifs afin de promouvoir l’autonomie de la personnalité.

Ils contribuent à la détermination, à l’indication et à la réalisation d’actions préventives et thérapeutiques et collaborent aux projets psychosocio-éducatifs, tant sur le plan individuel ou familial qu’institutionnel, dans le cadre de l’aide sociale, de la protection maternelle et infantile et dans tout domaine à caractère social.

Ils entreprennent et suscitent tous travaux, recherches ou formations que nécessitent l’élaboration, la réalisation et l’évaluation de leur action et participent à ces travaux, recherches ou formations.

En outre, ils peuvent collaborer à des actions de formation, d’orientation et notamment de formation professionnelle continue.


Catégorie A : les conseillers socio-éducatifs

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Conseiller socio-éducatif de 2ème classe (12)
- Conseiller socio-éducatif de 1ère classe (6)
- Conseiller socio-éducatif principal (5)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures ;
- titre ou diplôme reconnu équivalent par décret ;
- formation dans le domaine socio-éducatif à l’étranger d’une durée au moins égale à trois années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les conseillers socio-éducatifs peuvent être associés à l’élaboration de projets thérapeutiques, éducatifs ou pédagogiques mis en œuvre dans les services et les établissements publics de la Polynésie française. Ils ont pour mission d’encadrer notamment des personnels sociaux et éducatifs du service ou de l’établissement public.

Ils sont chargés, en collaboration avec les équipes soignantes et éducatives, de l’éducation et de l’encadrement des enfants et des adolescents handicapés, inaptes ou en danger d’inadaptation, ainsi que de l’encadrement des adultes handicapés, inadaptés, en danger d’inadaptation ou en difficulté d’insertion. Ils définissent les orientations relatives à la collaboration avec les familles et les institutions.

Les membres du cadre d’emplois peuvent occuper des emplois de responsables de circonscription et de conseillers techniques.

Les responsables de circonscription sont chargés, dans leur circonscription d’action sanitaire et sociale, de définir les besoins et de mettre en œuvre la politique de la Polynésie française dans les secteurs qui sont de leur compétence, en matière sanitaire et sociale, et d’encadrer ou de coordonner l’action des agents de la Polynésie française travaillant dans le secteur sanitaire et social.

Les conseillers techniques sont chargés sous l’autorité des responsables de l’action sanitaire et sociale de la Polynésie française de définir les besoins et de mettre en œuvre la politique du territoire dans les secteurs qui sont de sa compétence en matière sanitaire et sociale et d’encadrer, le cas échéant, l’action des responsables de circonscription.


Catégorie B : les assistants socio-éducatifs

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Assistant socio-éducatif (11)
- Assistant socio-éducatif principal (9)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- Pour la spécialité assistance de service social, aux candidats titulaires du diplôme d’État d’assistant de service social ;
- Pour la spécialité éducation spécialisée, aux candidats titulaires du diplôme d’État d’éducateur spécialisé ;
- Pour la spécialité conseil en économie sociale et familiale, aux candidats titulaires du diplôme d’État de conseiller en économie familiale et sociale ;
- Pour la spécialité animateur socio-éducatif, aux candidats titulaires du diplôme d’État aux fonctions d’animation ;
- Pour la spécialité éducateur de jeunes enfants, aux candidats titulaires du diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants ;
- Les candidats ayant suivi une formation à l’étranger d’au moins trois années d’études supérieures après le baccalauréat, titulaires d’un diplôme dans les spécialités citées ci-dessus et ayant été autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les assistants socio-éducatifs exercent des fonctions visant à aider les personnes, les familles ou les groupes connaissant des difficultés sociales, à restaurer leur autonomie et à faciliter leur insertion.

Dans le respect des personnes, ils recherchent les causes qui compromettent leur équilibre psychologique, économique ou social. Ils conçoivent et participent à la mise en œuvre des projets socio-éducatifs des services ou de l’établissement public dont ils relèvent.

Selon leur formation, ils exercent plus particulièrement leurs fonctions dans l’une des spécialités suivantes :

- assistants du service social : dans cette spécialité, les assistants socio-éducatifs ont pour mission de conseiller, d’orienter et de soutenir les personnes et les familles connaissant des difficultés sociales, de les aider dans leurs démarches et d’informer les services dont ils relèvent pour l’instruction d’une mesure d’action sociale. Ils apportent leur concours à toute action susceptible de prévenir les difficultés sociales ou médico-sociales rencontrées par la population et d’y remédier ;

- éducateurs spécialisés : dans cette spécialité, ils ont pour mission de participer à l’éducation des enfants ou adolescents en difficulté d’insertion et de soutenir les personnes handicapées, inadaptées ou en voie d’inadaptation. Ils concourent à leur insertion scolaire, sociale et professionnelle ;

- conseillers en économie sociale et familiale : dans cette spécialité, ils ont pour mission d’informer, de former et de conseiller toute personne connaissant des difficultés sociales, en vue d’améliorer ses conditions d’existence et de favoriser son insertion sociale ;

- animateurs socio-éducatifs : dans cette spécialité, ils ont pour mission de développer toutes actions à caractère ponctuel ou permanent dans les domaines social, éducatif, économique et culturel en direction de toutes catégories de population ;

- éducateurs de jeunes enfants : dans cette spécialité, ils organisent des activités éducatives personnalisées afin de favoriser le développement affectif et psychomoteur des jeunes enfants ; leurs activités s’insèrent dans celles de l’équipe socio-éducative ou médico-sociale.


Catégorie C : les agents sociaux

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Agent social (11)
- Agent social qualifié de 2ème classe (11)
- Agent social qualifié de 1ère classe (3)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- Diplôme national du Brevet ;
- Diplôme national sanctionnant au minimum des études de 1er cycle ou d’un titre ou diplôme homologué au niveau V des titres ou diplômes de l’enseignement technologique en application de l’article 8 de la loi n° 71-577 du 16 juillet 1971 sur l’enseignement technologique ;
- Candidats titulaires d’un diplôme étranger au moins équivalent au diplôme national du brevet et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les agents sociaux peuvent occuper un emploi soit de moniteur conseiller, soit de moniteur animateur, soit d’auxiliaire de vie ou d’aide ménagère, soit de travailleuse familiale, soit d’auxiliaire social, soit de travailleuse communautaire.

- en qualité de moniteurs éducateurs, ils ont un rôle d’éducation, d’animation et de suppléance familiale auprès d’enfants ou d’adolescents en difficulté. Ils interviennent en complément de l’éducateur spécialisé que, selon les cas, ils secondent ou suppléent ;

- en qualité de moniteurs animateurs, ils participent à la réalisation de toute action dans des domaines sociaux, éducatifs, économiques et culturels, en direction de toutes catégories de population ;

- en qualité d’auxiliaires de vie ou de travailleuses familiales, ils sont chargés d’assurer à domicile des activités ménagères et familiales. Ils contribuent à maintenir ou à rétablir l’équilibre dans les familles où ils interviennent. A l’occasion d’interventions concrètes, ils exercent une action d’ordre social, préventif et éducatif ;

- en qualité d’auxiliaires sociaux, ils ont pour mission de conseiller, d’orienter et de soutenir les personnes et les familles en difficulté. Ils les aident dans leurs démarches et participent à l’instruction des dossiers nécessaires à une mesure sociale ;

- en qualité de travailleuses communautaires, elles interviennent auprès d’une communauté ou groupe inséré dans un tissu social pour l’aider à se responsabiliser en vue d’une meilleure adaptation à l’évolution culturelle, économique et sociale. Elles doivent amener à un changement des habitudes au sein de la communauté ou du groupe ;

- en qualité de travailleuses familiales, elles sont chargées d’assurer à domicile des activités ménagères et familiales. Elles contribuent à maintenir ou à rétablir l’équilibre dans les familles où elles interviennent. A l’occasion d’interventions concrètes, elles exercent une action d’ordre social, préventif et éducatif.


Catégorie A : les conseillers des activités physiques et sportives

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Conseiller des activités physiques et sportives de 2ème classe (12)
- Conseiller des activités physiques et sportives de 1ère classe (6)
- Conseiller des activités physiques et sportives principal (5)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- Diplôme national sanctionnant un second cycle d’études supérieures ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent sur une liste établie par décret ;
- Candidats ayant suivi une formation à l’étranger d’une durée au moins égale à trois années d’études supérieures après le baccalauréat et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les membres du cadre d’emplois des conseillers des activités physiques et sportives exercent leurs fonctions dans les services et les établissements publics, dont le personnel permanent est affecté à la gestion et à la pratique des sports.

Ils sont chargés d’assurer la responsabilité de l’ensemble des activités et conçoivent à partir des orientations définies par l’autorité territoriale les programmes des activités physiques et sportives.

Ils assurent l’encadrement administratif, technique et pédagogique des activités physiques et sportives y compris celles de haut niveau. A ce titre, ils conduisent et coordonnent des actions de formation de cadres.

Ils assurent la responsabilité d’une équipe d’éducateurs sportifs.


Catégorie B : les éducateurs des activités physiques et sportives

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Éducateur des activités physiques et sportives de 2ème classe (12)
- Éducateur des activités physiques et sportives de 1ère classe (5)
- Éducateur des activités physiques et sportives principal (8)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- Baccalauréat de l’enseignement secondaire ou d’un titre ou diplôme reconnu équivalent figurant sur une liste établie par décret ;
- Candidats titulaires d’un diplôme étranger au moins équivalent au baccalauréat et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les éducateurs des activités physiques et sportives exercent leurs fonctions sous l’autorité des chefs de service de la Polynésie française, des directeurs d’établissements publics et des conseillers des activités physiques et sportives en poste dans les services ou établissements publics.

Ils conduisent et coordonnent sur le plan administratif, social, technique, pédagogique et éducatif, les activités physiques et sportives du service ou de l’établissement public, assurent l’encadrement des personnels qui s’y consacrent, veillent à la sécurité du public et surveillent les installations.

Ils sont également chargés de l’encadrement des groupes d’enfants et d’adolescents qui pratiquent les activités sportives ou de plein air de la collectivité.


Catégorie C : les opérateurs des activités physiques et sportives

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Opérateur des activités physiques et sportives (11)
- Opérateur des activités physiques et sportives qualifié (11)
- Opérateur des activités physiques et sportives principal (3)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- diplôme national du brevet ;
- diplôme national sanctionnant au minimum des études de 1er cycle ou d’un titre ou diplôme homologué au niveau V selon la procédure définie par le décret n° 92-23 du 8 janvier 1992 relatif à l’homologation des titres et des diplômes de l’enseignement technologique ;
- candidats titulaires d’un diplôme étranger au moins équivalent au diplôme national du brevet et autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les membres du cadre d’emplois sont chargés d’assister les responsables de l’organisation des activités physiques et sportives.

Ils peuvent en outre être responsables de la sécurité des installations servant à ces activités. Les titulaires d’un brevet d’État de maître nageur-sauveteur ou de tout autre diplôme reconnu équivalent sont chargés de la surveillance des piscines et baignades.


Catégorie A : les conseillers d’éducation artistique

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Conseiller d’éducation artistique de 2ème classe (12)
- Conseiller d’éducation artistique de 1ère classe (6)
- Conseiller d’éducation artistique principal (5)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

-  Diplôme d’État de professeur de musique ou de danse ;
-  Diplôme national d’un conservatoire national de musique ou d’une école nationale de musique agréée (1er prix, médaille d’or ou diplôme d’études musicales, ou diplôme d’études traditionnelles) ;
-  Diplôme supérieur d’art plastique de l’École nationale supérieure des beaux arts ;
-  Diplôme de l’école nationale supérieure des arts décoratifs ;
-  Diplôme national supérieur d’expression plastique ;
-  Diplôme national des beaux-arts ;
-  Diplôme de l’Institut français de restauration des œuvres d’art ;
-  Diplôme d’études supérieures de l’École du Louvre ;
-  Diplôme de l’École supérieure des arts appliqués Duperré ;
-  Certificat de fin d’études de l’institut des hautes études cinématographiques ;
-  Licence de concert de l’école normale de musique de Paris ;
-  Diplôme national ou reconnu ou visé par l’État sanctionnant une formation d’une durée totale au moins égale à trois années d’études supérieures après le baccalauréat dans le domaine artistique ;
-  Un titre ou un diplôme homologué au moins au niveau II des titres ou diplômes de l’enseignement technologique, en application de l’article 8 de la loi n° 71-577 du 16 juillet 1971 ;
-  Certificat d’aptitude aux fonctions de professeur de musique, de danse ou d’art dramatique ;
-  Diplôme d’un conservatoire national supérieur ou d’une école nationale supérieure des arts ;
-  A titre transitoire et pour une période de cinq années à compter du 19 décembre 2002, une expérience professionnelle de dix années dans le domaine des arts traditionnels appréciée par le ministre chargé de la culture ou le ministre chargé de l’artisanat, selon la discipline concernée, après avis d’une commission créée par délibération de l’Assemblée de la Polynésie française ;
- Candidats ayant suivi une formation à l’étranger à l’issue de laquelle ils ont obtenu un titre ou diplôme dans les disciplines citées ci-dessus et ayant été autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les conseillers d’éducation artistique ont vocation à enseigner toutes disciplines artistiques, dans les services et les établissements publics administratifs à vocation culturelle de la Polynésie française.

Ils peuvent également être chargés de par leur formation, de développer toutes actions à caractère ponctuel ou permanent dans le domaine culturel, de la mise en place de programmes techniques et pédagogiques, et de fonctions administratives, pédagogiques ou techniques.


Catégorie B : les assistants d’éducation artistique

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Assistant d’éducation artistique de 2ème classe (12)
- Assistant d’éducation artistique de 1ère classe (5)
- Assistant d’éducation artistique principal (8)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

- Second prix, médaille d’argent d’un conservatoire national ou d’une école nationale de musique avec attestation d’activité pédagogique régulière pendant au moins trois ans ;
- Diplôme de fin d’études d’un conservatoire national de région ou d’une école nationale de musique complété par une attestation d’activité pédagogique régulière dans la discipline au sein d’un établissement d’enseignement agréé par le ministère de la culture national pendant au moins cinq ans ;
- Pour la discipline des arts traditionnels, aux lauréats du Heiva catégorie professionnelle en qualité de chef de groupe, chef d’orchestre ou chorégraphe ;
- Diplôme national ou reconnu ou visé par l’État sanctionnant une formation d’une durée totale au moins égale à deux années d’études supérieures après le baccalauréat dans les spécialités susvisées ;
- A titre transitoire et pour une période de cinq années à compter du 19 décembre 2002, aux candidats justifiant d’une expérience professionnelle reconnue de huit années dans le domaine des arts traditionnels appréciée par le ministre chargé de la culture ou le ministre chargé de l’artisanat, selon la discipline concernée après avis d’une commission créée par l’Assemblée de la Polynésie française ;
- Candidats ayant suivi une formation à l’étranger à l’issue de laquelle ils ont obtenu un titre ou diplôme dans les disciplines citées ci-dessus et ayant été autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les assistants d’éducation artistique ont vocation à enseigner toutes disciplines artistiques dans les services et les établissements publics administratifs à vocation culturelle de la Polynésie française.


Catégorie C : les adjoints d’éducation artistique

  • Grades (nombre d’échelons) :

- Adjoint d’éducation artistique (11)
- Adjoint d’éducation artistique de 2ème classe (11)
- Adjoint d’éducation artistique de 1ère classe (3)

  • Niveau de diplôme ou conditions d’accès par voie de concours externe :

-  titulaires d’un diplôme de fin d’étude d’un conservatoire national ou d’une école nationale de musique ;
-  pour la spécialité des arts traditionnels : lauréats du Heiva catégorie amateurs (chef de groupe, chef d’orchestre, chorégraphe) ;
-  titulaires d’un certificat de formation artisanale (CFA) ou diplôme des centres d’éducation aux technologies appropriées au développement ( CETAD) ;
- A titre transitoire et pour une période de cinq années à compter du 19 décembre 2002, aux candidats justifiant d’une expérience professionnelle reconnue de cinq années dans le domaine des arts traditionnels appréciée par le ministre chargé de la culture ou le ministre chargé de l’artisanat, selon la discipline concernée après avis d’une commission créée par l’Assemblée de la Polynésie française ;
- Candidats ayant suivi une formation à l’étranger, à l’issue de laquelle ils ont obtenu un titre ou un diplôme dans les spécialités visées ci-dessus et ayant été autorisés à concourir par une commission d’évaluation des diplômes ou titres étrangers créée par une délibération de l’assemblée de la Polynésie française.

  • Fonctions :

Les adjoints d’éducation artistique enseignent toutes les disciplines artistiques et participent aux actions de formation organisées par les services et établissements publics administratifs à vocation culturelle.